Avertir le modérateur

26/06/2008

Finir ou ne pas commencer

998006653.gif Il est comment le nouveau Vargas ? Comme d’habitude depuis maintenant onze romans : bon. Peut-être un peu moins que Pars vite et reviens tard, ou Sous les vents de Neptune. La faute aux dialogues très nombreux (même s’ils sonnent juste et que c’est pas simple de dialoguer juste) ?

Un lieu incertain est une œuvre vargassienne, c’est-à-dire un conte pour adultes. Après le loup-garou dans L’homme à l’envers, l’ombre et le fantôme dans Dans les bois éternels, l’archéo-zoologue spécialiste des ossements moyen-âgeux, continue de fouiller les mythes de la frayeur humaine. Cette fois, c’est celui du vampire et l’inspiration gothique façon Bram Stocker est totalement assumée. Son commissaire fétiche, Adamsberg, patron de la criminelle, pellète toujours les nuages ; Danglard, son adjoint, tête toujours du goulot et de l’encyclopédie ; Retancourt veille toujours sur la brigade. Le lecteur ne sera pas perdu, même si comme dans Sous les vents de Neptune, l’arbre généalogique d’Adamsberg s’étoffe.

Fred Vargas aime raconter des histoires, avec des détails incongrus qui massent l’imaginaire. Dans Un lieu incertain, on trouve des pieds coupés mais encore chaussés. Des corps explosés, éparpillées, pillonnés. Des familles de vampires qui règlent leurs comptes à travers les siècles. Des voyages de Paris à Londres (classique), mais aussi de Paris à Kisilova, inquiétant bourg serbe (plus étonnant). Des histoires d’amour qui débutent près d’un pont et finissent dans un tombeau. Des poils de chiens sur fauteuils en velours, des mines de crayons sous frigos, des poches de manteaux bourrées de victuailles.

250871624.gif Reste qu’Un lieu incertain est un Vargas plus sombre et surtout plus politisé que ces précédents romans. Impossible par moments de ne pas faire le lien entre le livre et le combat que mène la romancière depuis quatre ans en faveur de Cesare Battisti. Plusieurs fois par an, Fred Vargas rend visite au romancier italien incarcéré au Brésil et en butte contre une éventuelle extradition au pays de Berlusconi. Auparavant, elle avait farouchement bataillé en France contre la promesse mitterrandienne donnée aux activistes italiens des années de plomb rompue par Chirac puis Sarkozy.

Impossible de ne pas lire dans sa description d’une justice gangrenée par la corruption et l’arrivisme, une critique en creux de la magistrature française. Impossible de ne pas voir dans la figure du vampire désigné comme le bouc émissaire de l’humanité moutonneuse, celle de Battisti. Impossible enfin de ne pas interpréter la formule leitmotiv d’Adamsberg « finir ou ne pas commencer », comme un écho de l’abnégation de la romancière dans sa lutte.

Côté interviews, Fred Vargas a parlé de son onzième roman dans Libération, et a tchaté sur Rue89. Autopromo, elle avait accordé il y a deux ans un entretien à Polar Blog pour son précédent livre. A lire ici.

Un lieu incertain, Fred Vargas, Viviane Hamy.   

Commentaires

Je n'ai pas encore eu le temps d'aller l'acheter, mais je suis sur que ce sera une de mes très belle lecture de l'été.

Écrit par : Jean-Marc Laherrère | 27/06/2008

Oui, moi aussi je le garde pour le savourer. Merci pour le lien avec l'ami Cesare qu'il ne faut pas oublier..

Écrit par : alain | 27/06/2008

Dans ce nouveau roman de Fred Vargas, l'auteur revient, à travers ses personnages désormais fétiches, sur les origines du mythe du vampire.



Un polar efficace, intelligemment construit et surprenant où Adamsberg et ses acolytes ne seront pas au bout de leur peine.



Une autre chronique est disponible ici : http://blog.vampirisme.com/vampire/?331-vargas-fred-un-lieu-incertain

Écrit par : Vladkergan | 23/07/2008

N'ayant pas lu les derniers Vargas je ne peux juger que ce dernier, mais il est sacrément prenant ! Parfait pour la détente et l'évasion. Et puis, l'utilisation de la langue, qui m'a beaucoup plu : http://duclock.blogspot.com/search?q=un+lieu+incertain

Écrit par : jenotule | 04/08/2008

Je ne sais pas mais il me semble qu'on parle moins en moins de Fred Vargas et son genre, il est vraiment assez specifique et la societe veut quelque chose d'autre, c'est seulement mon avis.

Écrit par : Tilly - Dating With Russian | 10/12/2008

Etant un vrai aficionado de Vargas j’aspire avec un grand enthousiasme à la nouvelle rencontre avec son talent sans pareil. Son style est ce qui le distingue dans ce monde des sujets calqués. Bonne continuation alors !

Écrit par : Toby - Hoteles De Madrid | 24/03/2009

L'avantage des romans et livres c'est que cela équivaut à une bonne dose de somnifère. Je parle bien sûr des livres en général et non pas du fait que cela puisse être d'un ennuie quelconque. Mais du sens qu'après une bonne journée de travail bien difficile, il n'y a rien de mieux qu'un bon petit livre dans son pieux pour piquer un bon somme :)

Écrit par : Juegos de mario | 01/04/2010

j'ai adoré ce livre

Écrit par : PMU Poker | 29/07/2010

Bonjour, on reconnait bien là l'écriture le genre d'article qu'on aime lire. Sympa ce blog, écrivez vite.

Écrit par : promo nintendo 3ds | 07/04/2011

Bon bouquin oui ! Lisez le

Écrit par : webmaster paris | 07/04/2011

moi je n'ai pas du tout aimé son dernier bouquin !

Écrit par : creation site vitrine grenoble | 25/04/2011

Dre et leurs clubs fondée en place d'un comprennent la collecte caractristique des écouteurs exceptionnels en utilisant les destins suit les fans et les fanatiques du hip-hop en particulier.

Écrit par : casque monster beats | 31/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu