Avertir le modérateur

12/02/2007

Le Pen, comme en 40

medium_2270736_227.jpg Il a été formidable Le Pen lundi soir sur TF1. Plus d'une heure de parole sans aucune contradiction face à cent Français. Très rare pour le chef du FN, plus habitué aux interviews tendues par des journalistes. Là, on a bien eu le temps de l'entendre, et j'ai vu de mes yeux, à 30 ans, le fascisme, le vrai, celui de Déat, de Doriot, de Touvier, de Darquier de Pellepoix… Fascinant en 2007 d'entendre Le Pen parler comme ces fascistes des années 1930 et 1940. Parler des étrangers qui prennent le boulot des Français, parler de ces bons patriotes qui ont fait la guerre, parler du colonialisme qui n'a pas été si dur que cela… Un discours de sourire pervers, de rire gras, les mêmes que ceux qui rêvent de vengeance, de pleins pouvoirs, de bouc émissaire, de purger leurs frustations dans l'huile de ricin et le gourdin. 

Le pire, c'est que je ne pense pas que cette émission desserve Le Pen. Je suis allé à l'école, j'ai étudié la collaboration française, je connais (un peu) ses mécanismes, ses idées, ses vocabulaires… Mais combien sommes-nous encore dans mon cas? Combien pesons-nous face à Le Pen et à cette majorité de Français de moins en moins silencieuse qui acceptent et se persuadent de ces chiffres délirants de "torrents" d'étrangers qui "déferlent sur la France"?

Dans les yeux de plusieurs spectateurs sur le plateau de TF1 lundi soir, on sentait la bêtise, la haine, l'égoïsme bas-du-front. Ceux là même qui rêvent d'une nouvelle nuit des longs couteaux, pouvoir briser certaines têtes et dessiner des étoiles sur certaines vitrines.

Le pire des romans noirs.

22:24 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Le Pen, TF1, FN, fascisme

Commentaires

Mais alors qui soufllait ses réponses à Le Pen...
http://www.dailymotion.com/video/x16bit_loreillette-de-sarkozy

Écrit par : fAB | 12/02/2007

et ce serait vraiment un à venir...bien sombre encore plus que celui des polars des plus noirs...comme si effectivement on oubliait de se rappeler...car même pour ceux qui ne l'ont vécus....ils l'ont bien lus...et si pour certains c'était (oups)un "détail"...y a du mourron à se faire...plus exactement réagir...avant qu'il ne soit trop tard et où nous n'aurons plus que nos yeux pour...pleurer et encore...même la mariée risque d'être en noire...pas le moment d'un "grand sommeil"...

Écrit par : ladameennoire | 13/02/2007

Légitime inquiétude que celle d'un l'oubli de la sémantique raciste par le plus grand nombre. Heureusement, on peut encore entendre la voix de la résistance (pas sur TF1, évidemment... mais sur l'Autre Campagne.)
Ecoutons-les et transmettons le message :

"Dans une société pourtant si riche, mais qui a perdu son élan vital et qui ne propose à ses enfants rien qui puisse les mobiliser, la leçon d’anatomie découvre l’égoïsme, le repli sur soi, le peur et le mépris de l’autre, le déni de l’intérêt général au bénéfice de quelques particuliers, bref le recul de la démocratie. Nous savons qu’attaquer la démocratie nourrit l’intolérance et le racisme.
Nous nous souvenons qu’il y a peu, car soixante ans n’est pas si long, notre pays sortait d’une catastrophe. Il avait été pillé, rançonné, détruit dans ses œuvres vives par des forces brutales, et nous avions su résister, c’est à dire comprendre et oser. Pour retrouver la liberté et les valeurs de la République, bien des hommes et des femmes avaient donné leur vie. Cette résistance avait catalysé l’élan vital qui nous avait permis de remettre debout un pays de citoyens capables de rétablir une démocratie créatrice.

Résister c’est oser. Oser, c’est créer. Encore faut-il une feuille de route, établie après l’analyse de la situation."

Extrait de la préface de Lucie* et Raymond** AUBRAC (*Résistante **Résistant)
http://www.lautrecampagne.com/

Écrit par : Lagun | 13/02/2007

Je n'ai pas vu l'émission (je boycotte la télé en ces temps de campagne électorale "cirage de pompes" pour NS et Cie...de droite bien entendu) mais le billet sur ton ressenti me fais peur car comme toi j'ai l'impression désagréable qu'une certaine "France d'en bas" est prête à suivre des joueurs de flûte peu recommandables.
Pourvu que la Résistance se fasse entendre plus clairement mais l'espace médiatique est restreint...courage, courage cependant!

Écrit par : katell bouali | 14/02/2007

Putain, il est bon, ce Bastien ! J'approuve tes propos et partage tes inquiétudes. Le "ras-le-bol tous pourris et moi alors ?" s'est propagé avec les commentaires compréhensifs des uns et des autres. A force de vouloir comprendre les électeurs du FN, on a oublié de dire que c'était des cons, des inconscients, des méchants. Y a trop eu de Munich face à Le Pen et ses sbires.
Ne pas se décourager. Défendre ses opinions. Voter.

Écrit par : Matteo | 14/02/2007

Slt amis lecteurs,
Il est vrai que Le Pen, et c'est indéniable, est un excellent tribun, un orateur hors-pair, cependant, et c'est là que ça devient "inquiétant", ce sont ses idées qui sont tros corrosives et trop radicales. Pourquoi avoir peur de ce type, franchement, pensez-vous vraiment qu'il puisse accéder aux fonctions suprêmes ? Le Pen, est, sur le plan télévisuel, un "personnage excellent" qui permet à tous les téléspectateurs de ne pas s'endormir devant et basta! Il crie tellement fort, exècre tant de haine, qu'il est difficille d'adhérer à ses propos.

Écrit par : moor | 18/02/2007

Je ne regarde plus la télé sauf pour mater un DVD de temps à autres (d'ailleurs le dernier c'était Good night and good luck : Howard Fast, reviens parmi nous !) et ton post me donne paradoxalement envie, comme ça a été le cas après les dernières présidentielles, d'y jeter à nouveau un oeil pour voir ce que "les gens" voient, quitte à faire de vilains cauchemars.
Sur quoi, je retourne bouquiner.

Écrit par : Judith Vernant | 23/02/2007

Bonjour.
Concernant son discours à Nice, on a redécouvert Le Pen comme l'Evolien caché de toujours qu'il a été.
Sur le texte qu'il ne connaissait pas par coeur (quelques trébuchements, et lapsus), que lui ont écrit ses "spin-doctors", mais dans lequel on reconnait indéniablement à l'intérieur, des passages à lui personnellement et sans aucun doute, je reviendrais d'ici à quelque jours, car aujourd'hui je n'ai pas le temps.
En effet, on ne rattrape pas des décennies de propagande, et des milliers d'heures de militantisme, et d'intoxication Idéologique de lui et des siens (FN et consort), en 3 ou 4 lignes.
Je dirai que la France qu'il veulent et voudraient nous faire, serait une France qui n'a JAMAIS existé, et j'expliquerai pourquoi.
Avec mes salutations.

Écrit par : Albert.Omella | 12/03/2007

La Question est : Où se cache en fait la MYSTIFICATION, dans leur propagande ?

RE-BONJOUR.
J’avais dit que je reviendrais m’expliquer après mon précédent message si on m’accepte. Car dans beaucoup de forums, de plus en plus ce que je dis est INTERDIT.
Mr LE PEN le fondateur et la locomotive du Front National, est l'exemple type du fils (ou petits fils), de population bilingues. Son papa ou sa maman, ou les deux peut-être étaient bilingues Breton-Français. Ses grands parents en tout cas

IL Y A 60 ans, on trouvait encore dans certains villages reculés des personnes âgées, (en Haute Provence, Bretagne), qui ne savaient pas parler le Français.!
Et ces populations n’avaient pas envie ou besoin de parler la langue d'Oïl, le Français d'État ...
Donc les "Français de souche" âgés, sont fils ou petits fils de populations d’origines Française. Et on devra dire bientôt à cause de l’idéologie de l’extrême droite si on ne ressemble pas à Môssiô LE PEN, populations d’origine Hexagonale pour se faire comprendre……

Sans parler des grandes vagues d'immigration, qui arrivent c'est vrai depuis au moins 20 ou 30 ans, presque tout les Français de souche, pour parler comme ce type, SONT DES FILS ou PETITS FILS de populations d’origine Française et Bilingues à la fois.
Pourquoi le quartier Montparnasse est encore maintenant dans le souvenir comme le quartier Breton de Paris.?
Parce que les gens venant de Bretagne s'y installaient et cela y parlait Breton.

Les adolescents ainsi de nos jours, croient que de "Berck à Tarascon sur Ariège, de Brest à Strasbourg, de Bayonne à Bonifacio en passant par Dax, Toulouse, Carcassonne, Avignon, Castelnaudarry, Marseille etc il n'a été parlé depuis toujours que le Français de maintenant, langue d'État...!!.
Du Nord au Sud, et de l'Est à l'Ouest !!
Pourtant il faut le dire. L’être humain est fait pour être capable de parler plusieurs langues. Et dans tout les pays du Monde cela a généralement été comme cela. Et majoritairement encore aujourd’hui.
Mais certains se demandent encore, pouquoi et en quoi la France (et d’autres pays totalitaires idem) s’appauvrit…. !!!
Tout nos dirigeants ont contribués selon moi. C’est un autre sujet.

Les Français en fait, ceux dont ce Môssiô prétend défendre l’héritage, parlaient tout les jours l'Occitan ou une variante, ex le Provençal, ou le Corse. Car à quelques centaines de kilomètres à coté, il y avait des changements linguistiques.
C’était, - et c’est un comble que je me permette de faire un cours d’histoire de France, - les langues du Sud de la Loire. D’où le nom d’un département le LANGUEDOC. A la différence de la langue-d’Oïl.
Qui enseigne cela maintenant, même aux écoliers.. ? L’entend t’on à la télé dans les documentaires d’histoire.
C’est ca un VRAI DETAIL pour Mr LE PEN et nos gouvernants.

Le Provençal je disais, mais aussi bien sûr le Breton, l’Alsacien, le Basque, le Catalan et les patois où dialectes, (je ne prétends pas être non plus un savant linguiste), dans lesquels les Métropolitains s'exprimaient (Ch’timi dans le Nord, et etc sans doute).
Plus le Créole, très important qui fait partie des langues régionales, et qui est (toujours…) parlé par les nationaux des DOM-TOM

Car en fin de compte, pour Môssiô LE PEN qui distribue les diplômes de qualifié Français, avec notre classe politique stupide ou complice qui lui « apporte la soupe » très souvent, le Français maintenant c’est le PARISIEN standard à quoi tout le monde dans l’hexagone doit ressembler, parlant le plus possible la même langue, et sans accent de province si possible à l’avenir. Pas un cheveu qui dépasse s’il vous plaît.
Nous devrons être des bœufs stupides décervelés et obéissant, contrairement à ce qu’il dit et prétend vouloir pour nous.

Terminé l'information ou éducation culturelle du public, TELESPECTATEURS maintenant, sur des écrivains qui étaient bilingues (minimum), parlant aussi la langue du Pays Européen d'à coté très souvent en plus.
Les écoliers croient que Glenmore, Fréderic Mistral, Marcel Pagnol, Alexandre Dumas, et tant d'autres.... ne savaient parler que le Français....
Cela touche donc les enfants à l'école, imaginez aussi les gosses de parents naturalisés ne recevant pas l'information complémentaire historique de l'Histoire française à la maison...
Quand on leur donne à lire « La Gloire de mon Père », ils ouvrent le livre de classe et lisent en langue Française. On leur laisse imaginer tout seul, que le père de Pagnol parlait en Français, alors qu’il parlait tout ce qui est dans le récit de ce livre en PROVENCAL.

Fils ou petits fils de peuples historiques, maintenant Bilingues en tout cas (et dans le meilleur des cas) avec la langue Française, Mr LE PEN l’est aussi en premier, comme les autres.
Et qu'a t-il fait pour valoriser les langues d'origines de l'hexagone qui disparaissent.? ??
RIEN de RIEN comme disait où aurait pût dire Édith Piaf.

En effet pour réussir maintenant, il faut faire carrière dans le PARISIANISME IDEOLOGIQUE.
Depuis plus d’un siècle que cela dure, cela commença avec Mr Jules FERRY et les instituteurs de gauche, ce MASSACRE CULTUREL. Ce fascisme parisianiste non suffisamment démasqué, et efficacement combattu.
« PLUS dans le moule que Mr LE PEN, tu meurs. »

Et donc, LE PEN en premier participe à cette TUERIE du patrimoine historique et culturel de la France. Dans 50 ans, dans les pays Francophones, on enseignera « Nos ancêtres les Parisiens … ». Bien sûr je ne suis pas anti-parisien en disant cela. (Je suis né à Neuilly 92).
Merci, Messieurs Jack LANG, Habby, Devaquet, Debré etc etc…
Vous tous, affairistes assoiffés de pouvoir ou patriotes égoistes, vous avez tous fait du bon boulot. Préparant le LIT au FASCISME.
C'est une entreprise démagogique et de LOBOTOMISATION et de décervelage, dont nous sommes victimes à laquelle il participe, avec toute la classe politique de l’extrême gauche, caviar ou non, jusqu’à lui.

On traite souvent les intellectuels d’extrême droite du qualificatif, finalement flatteur de « révisionnistes »….. Ce qui finalement les désignerait appartenir à une école de pensée que tout le monde n’est pas capable de comprendre ou de connaître….Ils aiment bien se faire passer comme des élites quelque part. Et il faut bien savoir où….
En fait de « REVISIONNISTES » moi je les traite tout simplement de DESTRUCTEURS.
En résumé, Mr Le Pen et les siens sont pour moi des MYSTIFICATEURS.

J'espère ne pas avoir été censuré..
Merci de me laisser m’exprimer.
Salutations.

Écrit par : Albert.Omella | 04/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu