Avertir le modérateur

18/07/2006

Le plaisir du haricot vert

medium_2353060013.jpg "La Série noire a fait le choix du hard cover, moi je préfère le haricot vert." Jean-Bernard Pouy, sous-pape du polar français, a le sens de la formule et le goût du risque. Le créateur des séries feu Le Poulpe et Pierre de Gondol, a déniché deux nouveaux "types à ruiner", Alain Guesnier et Jean-Luc Orabona, qui travaillent chacun dans la production ciné, pour lancer une nouvelle collection de romans policiers. Suite noire se veut un hommage aux temps glorieux de la Série noire, un retour aux origines de la collection  fondée par Marcel Duhamel après-guerre et sise rue Sébastien-Bottin, dans les caves, non pas du Vatican, mais de Gallimard. 

Faut dire que depuis un an, la vieille dame du polar a opéré une véritable révolution. Finie l'historique couverture jaune et noir, fini le petit format et le prix moyen, place désormais à des Séries noires king size, plus chères, et réaxées depuis la prise des manettes par Aurélien Masson vers le noir anglo-saxon. Du coup, plusieurs auteurs français de la Série noire, riches de la génération exaltée des années 1980 (Pouy, Daeninckx, Prudon…) et ne se reconnaissant pas vraiment dans cette mue, ont putsché dans leur coin. Suite noire reprend donc les codes baptismaux de la SN, avec couvertures cartonnées bicolores - noir et n'importe quelle autre couleur que le jaune, condition d'entente cordiale imposée par Gallimard - novellas de 100 pages, 10 € à la caisse, et des titres qui jouent de ceux de quelques chefs d'œuvre de la mythique collection.

Les trois premiers opus de la collection ont été signés par des pointures du genre au pays des 1000 fromages. Quand la ville mord de Marc Villard autopsie (comme souvent) les rues de Barbès, avec ses bordels clandestins de putes sans-papiers et crackées; Le débarcadère des anges de Patrick Raynal - ancien taulier de la Série noire - nous présente la première enquête en 1982 du privé niçois Corbucci, le nez dans les magouilles des cliniques privées de la côte. Enfin, On achève bien les disc-jockeys de Didier Daeninckx, nous cause banlieue, prison et réinsertion imaginaire. 

Des textes ciselés, rapides à l'œil, qui se coltinent avec les règles du genre et sentent le plaisir sans calcul. A venir à la rentrée, Le petit bluff de l'alcootest du patron Pouy, et Le linceul n'est pas qu'aux moches (fallait oser…) de Jean-Paul Demure.

Suite noire, éditions La Branche.

Bastien Bonnefous 

Commentaires

Quel rapport avec le foot ?

Écrit par : jean-marie | 18/07/2006

J.B. Pouy signera son livre Le petit bluff de l'alcootest, en compagnie de Jean-Paul Demure (pour Le linceul n'est pas qu'aux moches) à la librairie l'Amour du Noir au 11 rue du Cardinal Lemoine 75005, Jeudi 14 septembre à partir de 18h. Les deux livres paraîtront le 14 septembre aux éditions La Branche, collection Suite Noire.

Écrit par : Amour du Noir | 30/08/2006

für Ihre weibliche Schönheit und Anziehungskraft - das zu 100% effektive Mittel für Wimpernverlängerung http://latisse-bimatoprost.webnode.at/ super tolles Mittel!

Écrit par : Latisse kaufen | 11/02/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu